tagète rencontre

costume prostituée moyen age Être bilingue protège d’Alzheimer

rencontre marcinelle Parler plusieurs langues renforce certains réseaux cérébraux importants pour la mémorisation et retarde l'apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer.

rencontre ado pas calais Guillaume Jacquemont
Bilinguisme alzheimer

edf rencontres handisport On n’en finit plus de trouver des avantages au bilinguisme : de précédents travaux ont montré qu’il développe la créativité, la flexibilité, la mémoire de travail… L’équipe de Natalie Philips, à l’université de Montréal, vient de lui découvrir un nouvel atout, et non des moindres : il retarde le déclin cognitif provoqué par la maladie d’Alzheimer.

tarif site rencontre match Les chercheurs ont fait passer une IRM à une soixantaine de patients à un stade précoce de la maladie et qui parlaient une ou plusieurs langues. Les résultats ont montré qu’à intensité de symptômes équivalente, des zones cérébrales clés pour la mémoire étaient plus atrophiées chez les bilingues, ce qui suggère qu’ils étaient en réalité plus avancés dans la maladie : comment réussissaient-ils donc à se maintenir au niveau de leurs homologues qui ne parlaient qu’une seule langue ?

adresse de site de rencontre Les chercheurs ont trouvé la réponse en examinant d’autres zones cérébrales relativement éparses, impliquées dans le langage et le contrôle cognitif : ces zones étaient en moyenne plus épaisses chez les bilingues. En outre, plus l’épaisseur était importante, mieux les patients mémorisaient les nouvelles informations.

je rencontre lot Natalie Philips l’explique par le fait que la mémorisation et le bilinguisme font tous deux intervenir les réseaux du contrôle cognitif, par exemple pour gérer les conflits (vaut-il mieux retenir cette information ou regarder ce papillon qui volette ? Le mot adéquat pour désigner cet objet à l’instant t est-il celui de cette langue ou celui de l’autre ?). En conséquence, parler plusieurs langues renforce ces réseaux. Grâce à cette « réserve cognitive », le cerveau peut compenser la dégradation des aires de la mémoire par diverses stratégies, notamment en focalisant mieux l’attention.

rencontre tof On se doutait que le bilinguisme était un rempart contre le déclin cognitif, car d’autres travaux avaient montré qu’il retardait la survenue des démences. En 2007, par exemple, Ellen Bialystok et ses collègues de l’université de Toronto, ont trouvé que les symptômes d’Alzheimer surviennent en moyenne quatre ans plus tard chez les bilingues. Cette nouvelle étude confirme leur meilleure résistance et éclaire son origine.

Abonnez-vous pour un accès illimité

francois damiens rencontre rencontre facile pour ado Offre numérique Cerveau & Psycho

  • Accès en ligne illimité
  • Editions numériques des magazines
  • Archives depuis 1996

le maréchal pétain rencontre hitler à montoire site de rencontre entre plongeur 5,30€ par mois

rencontre pour balade

rencontres ouarzazate

prostituee nogent sur marne

Vous avez déjà un compte ?

Identification

rencontre royaume uni Identifiez-vous pour accéder à vos contenus

comparatif site de rencontre 2012 Voir

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscription

rencontre en chien Inscrivez-vous pour activer votre abonnement ou commander des numéros.

rencontre film documentaire