site de rencontre de luxe

si de rencontre ado Le robot citoyen : la préférence nationale à la saoudienne

dating femme gennevilliers En accordant la citoyenneté à un robot, l'Arabie saoudite envoie un message sans ambiguïté à ses travailleurs étrangers : vous serez bientôt inutiles.

rencontres et sorties paris Sébastien Bohler
robot citoyen saoudien

rencontre u s a En Arabie saoudite travaillent environ 9 millions d'immigrés, à qui n'est reconnu pratiquement aucun droit. Ouvriers du bâtiment, agents de nettoyage, femmes de chambre, aides à domicile, assistantes maternelles, ils sont les fourmis qui font fonctionner les grandes cités que sont Riyad ou Médine. Jamais aucun d'entre eux n'obtiendra la citoyenneté saoudienne. L'esclavage a été officiellement aboli en 1968, mais il se poursuit dans les faits, sous la forme d'emplois peu qualifiés occupés par des personnes en situation irrégulière, à la merci d'employeurs qui les paient une misère et leur confisquent dans bien des cas leurs passeports. Pourquoi dénoncer une fois de plus cette situation d'exploitation qui a déjà été pointée du doigt plus d'une fois par des organisations internationales comme Human Rights Watch ou Amnesty International ? Tout simplement parce que, le 30 octobre dernier, l'Arabie saoudite a nommé citoyen saoudien un robot. Une robote, plutôt, baptisée Sophia, créée par une société basée à Hong Kong et munie de logiciels de reconnaissance faciale et de mimiques du visage pour exprimer une vaste palette d'émotions. Équipée en outre d'un module conversationnel qui lui permet d'analyser les propos de ses interlocuteurs et de leur répondre au moyen d'une voix de synthèse, Sophia est reliée au réseau du cloud où les extraits de ses conversations sont analysés et stockés afin d'enrichir sa capacité de réaction et d'interaction dans le futur. Ses premières apparitions dans les shows télévisés américains ont fait sensation (voir Sur le Web page 64). Sophia fera une parfaite hôtesse, ou un robot de compagnie pour personnes âgées et isolées. Surtout si le programme de transformation nationale annoncé par l'Arabie au mois de mars 2017, qui vise à l'expulsion massive de travailleurs étrangers (à peu près 30 % de la population), entre progressivement en vigueur.

prostituee ermont Les médias ont surtout réagi au fait que Sophia est une femme. Son visage en caoutchouc est d'ailleurs conçu sur le modèle de l'actrice Audrey Hepburn. Un détail qui n'a pas manqué de susciter des salves de réactions inquiètes ou indignées dans les médias occidentaux et sur les réseaux sociaux : la machine à l'apparence féminine, de fait, aurait davantage de droits que les femmes saoudiennes, en atteste le fait qu'elle se promenait nu-tête et sans chaperon parmi les allées du salon...

Un robot est-il un sujet ?

rencontres aventures Mais au-delà de cette habituelle pomme de discorde, le fait qu'une telle machine se voie accorder un statut légal que 30 % de la population n'obtiendra jamais soulève des questionnements profonds et virulents. Un citoyen, par définition, doit être un sujet, et non un objet. Autrement dit, il doit ressentir des émotions (un critère dont témoigne l'élargissement de ce statut aux animaux), notamment la souffrance. Il doit en principe être doté d'une conscience. Et enfin, il est supposé autonome et libre. On voit mal, en effet, comment attribuer le statut de sujet à un être qui serait incapable de vouloir et de désirer par soi-même, ou de faire des choix indépendants.

comment rencontrer qq Sur ces trois critères, d'un point de vue purement scientifique à l'heure où nous parlons, les robots ne sont pas des sujets. Il ne viendrait pas à l'idée de ceux qui les programment, ni des chercheurs spécialistes du cerveau, de prétendre qu'ils ont des émotions. Sur le papier, certes, cette éventualité ne peut être absolument exclue car nous ne sommes pas dans leur tête. Mais les recherches en neurosciences indiquent que l'affect et le sentiment reposent sur une biochimie complexe qui met en rapport des modifications de l'homéostasie (l'équilibre des concentrations de sels minéraux, de sucres, de gaz et de divers nutriments) dans les cellules d'un organisme biologique avec leur représentation dynamique sous forme de réseaux de neurones dans certaines zones du cerveau. Il faut un dialogue constant entre un corps parcouru de variations physiologiques ultrafines et un cerveau capable de conscience. Ici intervient le second critère – celui de la conscience – auquel le neuroscientifique Stanislas Dehaene a récemment consacré une tribune dans la revue Science, tribune qui est elle-même une version très résumée de son fascinant ouvrage Le Code de la conscience. Que nous dit Stanislas Dehaene ? En substance, que les algorithmes d'intelligence artificielle les plus avancés ne disposent pas, à l'heure actuelle, des structures algorithmiques généralement associées à la conscience. Il faudrait pour cela que leurs modules de traitement des différentes informations entrantes (lumineuses, auditives) de motricité et de calcul aient la capacité de synchroniser leurs activités dans un processeur central jouant le rôle « d'espace de travail global », pour reprendre l'expression consacrée en neurosciences. Cet espace de travail global, organisé autour du cortex préfrontal chez l'être humain, assure quatre propriétés essentielles : premièrement, qu'une représentation mentale ait la capacité de perdurer dans le temps ; deuxièmement, qu'elle unifie en un seul état mental cohérent la diversité des activités des modules individuels ; troisièmement, qu'elle se détache par son intensité des activités isolées des différents modules ; et quatrièmement, qu'elle ait la capacité d'influencer ces dernières en retour. À cela, il faut encore ajouter une capacité d'introspection nommée métacognition, qui permet de surveiller de l'intérieur le déroulement de toutes ces opérations. Rien de tel chez les robots. Même si, comme le pointe Dehaene dans ses récentes conférences, tout porte à croire que cela arrivera un jour (voir Sur le Web page 64).

club de rencontre vevey À propos du troisième critère, celui de la liberté , cette faculté est encore plus difficile à imaginer pour les robots. Elle suppose la prise en charge de la machine par elle-même, et le fait qu'elle n'ait à recevoir d'ordre de personne. Elle devrait être en mesure de faire valoir ses droits, égaux à ceux des êtres humains, dans des litiges, la recherche d'un emploi, la défense de son pouvoir d'achat, et de décider d'elle-même de son lieu de résidence comme de chacun des détails de son existence. Ce qui est contraire à l'idée même de programmation. Alors, pourquoi donc cette annonce du roi Salmane d'Arabie ?

Un avenir qui donne le tournis

rencontre amoureuse constantine Vous l'avez pensé vous-même : c'est un coup de com'. Au moment où les autorités saoudiennes se décident à accorder un peu plus de droits aux femmes (comme celui de conduire une voiture – ouf ! le pays aura échappé belle à la situation ignominieuse où les algorithmes de Google auraient obtenu ce droit avant les femmes), elles tenteraient de se propulser sous les feux de la modernité en anticipant ouvertement une société où les robots seraient les égaux des humains.

bar de rencontre nantes Explication facile, dont on se serait volontiers satisfait si la réalité n'était bien plus vertigineuse. La décision des Saoudiens s'appuie sur une logique économique. Le pays emploie, comme nous l'avons dit, environ 9 millions d'ouvriers étrangers dans les secteurs du bâtiment, des travaux publics, de l'entretien, du nettoyage ou des services à la personne. Ces travailleurs n'ont aucun droit civique à part celui de toucher un maigre salaire, si bien que des pans entiers de l'économie saoudienne reposent sur l'exploitation d'une main-d'œuvre peu qualifiée et très bon marché.

rencontres amitie seniors C'est sur ce terrain qu'arrivent les robots. Et l'histoire qu'ils racontent, nous la connaissons. Je veux dire, la plupart d'entre nous l'ignorent, mais il suffit d'ouvrir les livres d'histoire pour se la remémorer. C'est ce que fait Jeremy Rifkin, célèbre économiste et conseiller de Bill Clinton, devenu conseiller économique de la Commission européenne, dans son livre La Fin du travail. Dès 1995, Rifkin prophétisait l'élimination progressive du travail humain dans tous les secteurs où la machine serait en situation de remplir les mêmes fonctions pratiques que l'homme, avec un coût d'exploitation limité et sans risque de grève. Rifkin nous dépeint la scène qui se déroule dans les années 1940, quand apparurent les premières machines agricoles à moteur thermique dans le sud des États-Unis. Nous sommes dans une plantation de coton où sont exploités des descendants d'esclaves, pour des salaires de misère. Là encore, une main-d'œuvre bon marché, peu qualifiée, exécutant des tâches pénibles, pour ainsi dire dépourvue de droits civiques. Et arrive la moissonneuse motorisée. Lors d'une foire technologique, les ouvriers agricoles Noirs assistent à la démonstration du phénomène qui va balayer leur existence. La machine abat en une heure le travail de cinquante hommes.

rencontre sainte genevieve bois Nous sommes en 1944. Les conséquences démographiques et économiques de ce basculement sont colossales. Plus de 5 millions de Noirs sans qualification vont émigrer vers les villes du Nord en quête d'emplois dans l'industrie. Seul un cinquième d'entre eux trouvera du travail. C'est le début des ghettos des grandes cités, qui sécréteront chômage et criminalité, et que Rifkin résume d'une phrase : en quelques années les Noirs Américains sont passés du statut d'exploités au statut d'inutiles. Et l'on se demande ce qu'il y a de pire.

rencontres buis les baronnies Dans les plantations de coton, on parlait d'une machine lourdaude faite de quelques tonnes d'acier et de pistons. Sophia, elle, est un objet d'ingénierie autrement plus sophistiqué. Le message qu'elle envoie aux masses laborieuses est d'une clarté absolue : « Nous, les robots, ne remplacerons plus seulement les êtres humains dans l'industrie et le bâtiment, mais aussi dans le tertiaire, dans l'aide à la personne, les services au client, les tâches d'entretien ou de nettoyage. » Si j'étais ouvrier pakistanais ou femme de ménage yéménite à Riyad, j'aurais des sueurs froides.

club prostituées espagne Sophia est née à Hong Kong, dans les ateliers de l'entreprise cybernétique Hanson Robotics. Mais les puces n'ont pas de frontières. Qu'on les décrète saoudiennes, et elles le sont par la volonté du prince. Le but n'est pas seulement de hisser l'Arabie au rang de nation pionnière et innovante, mais de préparer l'économie des robots.

Les robots, des entités juridiques ?

filles tunisiennes rencontres Cette évolution a poussé la Commission européenne à publier en 2016 un rapport posant les bases d'un statut juridique des machines cybernétiques. Le but est de rendre les entreprises qui les fabriquent et les commercialisent responsables devant la loi et le client. Prenons l'exemple d'un directeur de chaîne hôtelière qui emploie un parc d'hôtesses cybernétiques sur le modèle de Sophia. Un jour, une de ces hôtesses renverse du thé bouillant sur les genoux d'une vieille dame, cliente réputée de l'hôtel, brûlée au second degré. La cliente intente un procès à l'hôtel, qui se retourne contre le fabricant. Lequel rétorque que Sophia est une personne juridique, citoyenne saoudienne de surcroît. Elle a commis une faute professionnelle. Le fabricant du robot ne peut être tenu pour responsable de la même façon que s'il avait fourni un ascenseur défectueux dont la chute aurait provoqué la mort de ses usagers. La complexité des robots amène une zone floue qui rend leurs actes partiellement autonomes et pour lesquels un cadre juridique nouveau doit être créé. Par exemple, le rapport de la Commission européenne préconise que le droit sur « l'autonomie électronique » oblige le fabricant à contracter une assurance de type responsabilité civile sur ses produits cybernétiques. Ainsi, c'est l'assurance de l'hôtesse mécanique, contractée par le fabricant, qui dédommagera la vieille dame.

rencontre lac uzurat Le cadre juridique qui entoure la citoyenneté des robots en Arabie saoudite est à ce jour complètement opaque, peut-être inexistant, et dans tous les cas il y a fort à parier qu'il serait très différent de la législation proposée (à l'état d'ébauche) pour l'espace commercial européen. À ce jour, environ 4 millions de robots sont en service dans le monde, principalement pour les aides domestiques aux personnes âgées, et les projections de la Fédération internationale de robotique pour 2019 atteignent 31 millions. Rien qu'en 2015, 250 000 robots sont sortis des chaînes de montage.

rencontre fille ouarzazate La Commission européenne s'inquiète, dans son rapport, des conséquences que cette expansion pourrait avoir sur l'emploi ; elle redoute le développement d'un chômage technologique de masse, et c'est en partie pour répondre à cette crainte qu'elle appelle à la création d'un cadre juridique dont le but serait d'abord de protéger les travailleurs et les consommateurs. Au vu de la situation de l'emploi en Arabie saoudite et des récentes lois visant à augmenter la précarité des travailleurs étrangers, on gage que la motivation est là-bas très différente. Si les progrès des robots se poursuivent et si la situation économique s'y prête, on pourrait bien voir des masses de travailleurs indiens, pakistanais, philippins ou yéménites refoulées aux frontières du royaume saoudien, nous livrant un avant-goût d'autres grands remplacements futurs au nom de la citoyenneté élargie. Car le programme de transformation nationale annoncé début 2017 vise à renforcer le secteur des services en Arabie tout en se débarrassant des étrangers et en réservant les emplois aux ressortissants saoudiens. Dans ce cas, naturaliser par avance les futurs robots aura constitué un moyen habile de se défaire de millions de travailleurs étrangers tout en assurant la cohérence de principe du programme de transformation.

Lire cet article en version intégrale
prostituees sofia Abonnez-vous

rencontre imesh rencontre avec le senateur gray Offre numérique Cerveau & Psycho

  • Accès en ligne illimité
  • Editions numériques des magazines
  • Archives depuis 1996

en allant chercher mon pain je rencontre 3 lapins priscilla chan mark zuckerberg rencontre 5,30€ par mois

prostituée cancun
site rencontres elite

Vous avez déjà un compte ?

Identification

site pour rencontre tunisien Identifiez-vous pour accéder à vos contenus

site de rencontre muslim mariage Voir

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscription

site rencontre adolescent marocain Inscrivez-vous pour activer votre abonnement ou commander des numéros.

rencontres jeune public huy 2013